mardi 22 avril 2008

Un an déjà...

Quand même triste ce gâteau de premier anniverssaire du conflit de travail au Journal de Québec. Pas que je suis un grand syndicaliste, au contraire... Mais je pense que ça sent "mon père est plus fort que le tien" et, de plus en plus, la partie patronale ne me semble pas transparente...

Cette même partie patronale qui a fermée en cours d'année un fleuron beauceron L'imprimerie Éclaireur de Beauceville, et récemment, l'imprimerie de QuébécorWorld à Magog...

Suite à ces évènements, aucun de nos élus politiques n'est allé sur la place publique pour dénoncer le "capitalisme sauvage"... et pourtant, les dirigeants des sandales Crocs la semaine dernière furent traités de capitalistes sauvages et tous les médias ont embarqués dans le bateau... C'est sûr, ce sont de gros méchants américains...

Deux poids, deux mesures? Pour moi, la finalité est la même : les actionnaires des compagnies en veulent plus dans leurs poches... il faut donc faire des profits plus gros...